Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2014

"Ma couleur réelle a été la douleur et la tristesse"


« Que l'ombre que je suis s'évanouisse enfin dans le néant »

 

« J'ai été gai ; mais la gaieté n'a été qu'une nuance secondaire de mon caractère; ma couleur réelle a été la douleur et la tristesse, à cause de l'énormité du mal (Baruch 2,18) et de mon profond désir pour la renaissance de l'homme. Aussi je ne suis gai que comme en passant et parce que ne pouvant pas toujours traiter mes semblables comme des hommes faits, je me sens porté à ne les traiter que comme des enfants : ce qui fait que je m'ennuie quand les gaietés sont trop longues ou bien je deviens désagréable et dur par impatience, chose dont je me repens et qui est très opposée à ma manière d'être. »

(Louis-Claude de Saint-Martin, Mon portrait historique et philosophique, Œuvres posthumes, de Mr de Saint-Martin, Tours, Letourmy, 1807, in-8°, vol. 1, p. 1-139.)

Les commentaires sont fermés.