Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2018

« MONTREZ-NOUS LES SE NOURRISSANT DU PAIN DES LARMES, GARDANT LES UNS AUPRÈS DES AUTRES LE SILENCE MORNE DE LA DOULEUR »

memento04.jpg

 

« Habiles écrivains, remplissez-vous ici d'une sainte éloquence pour nous peindre avec des couleurs persuasives et encourageantes le tableau instructif de la famille humaine, où tous les individus seraient l'un pour l'autre comme autant de leçons vivantes et où la vue de leur commune détresse les remplirait à la fois d'une salutaire horreur d'eux-mêmes et d'un tendre intérêt pour la réhabilitation de tous les membres de cette grande famille. Montrez-nous les se nourrissant du pain des larmes, gardant les uns auprès des autres le silence morne de la douleur et ne le rompant par intervalle que pour faire entendre les sons entrecoupés de la pénitence et pour que l'homme dise à l'homme : mon frère, c'est sur l'homme de mensonge que nous avons fondé le règne de la mort qui nous enveloppe de ses ténèbres. »

« Ne cachons plus cet homme de mensonge dans ses propres décombres et dans ses immondices, efforçons-nous de le faire paraître à découvert, afin que l'air vif le corrode jusque dans ses racines et que le règne de la mort, se trouvant ébranlé par-là dans ses fondements, puisse s'écrouler et se perdre pour nous au fond de ses abîmes. »

(Louis-Claude de Saint-Martin, Ecce homo, §III)

 

 

 

Les commentaires sont fermés.